Editorial du N° 82

 

Edito

 

décembre 2015

Le temps des adieux...

Voici donc venu le temps de composer mes dernières lignes… et après 17 numéros du journal SCMV, renommé entre-temps SCMV-MAG, l’angoisse de la page blanche est
plus forte que jamais ! En effet, comment retranscrire en aussi peu de mots les nombreuses émotions ressenties, les innombrables contacts noués et les plus de 3500 photos réalisées ?

Pendant mon mandat, j’ai été frappé par une chose: dans tous les coins du canton, le musicien vaudois est très fier, de son hobby mais aussi et surtout de sa société de musique ! Il se bat corps et âme et investit parfois tout son temps pour que celle-ci vive en bonne harmonie, se développe et puisse transmettre ses valeurs à la génération future. Si la société en général pouvait s’inspirer quelque peu du respect mutuel, de la collégialité et de la volonté qui règnent dans nos ensembles, nul doute que notre monde serait un tantinet plus rose !

Je ne saurais terminer sans remercier mes collègues du comité central, qui m’ont accordé une énorme confiance et une grande latitude dans la gestion du journal.

Mon dernier mot sera pour mon plus proche camarade d’aventure pendant quatre ans, Olivier Pittet -fidèle metteur en page- qui n’a souvent pas compté ses heures de sommeil pour tenir les délais et qui a toujours fait montre d’une grande flexibilité : un immense merci pour ton précieux soutien !

En attendant de vous recroiser quelque part en musique, meilleurs vœux et belles fêtes de fin d’année


Stéphane Terrin